Le gouvernement canadien veut 310 000 immigrants en 2018, 340 000 par an d'ici 2020

Le gouvernement fédéral vise à apporter un total de  310,000 newcomers to Canada in 2018, il a été révélé mercredi, avec des augmentations chaque année jusqu'en 2020.

Le plan d'immigration!

Le plan reflète une nouvelle approche pluriannuelle de la planification de l'immigration qui, selon les experts, permettra une meilleure préparation et une meilleure intégration.

D'ici 2020, le total annuel atteindra 340 000.

Tout le monde a été d'avis qu'il nous fallait plus de travailleurs, plus de travailleurs qualifiés, plus de personnes pour alimenter notre économie, résoudre nos véritables pénuries de main-d'œuvre qualifiée, combler nos véritables pénuries de main-d'œuvre et tenir compte de la nature régionale de certaines de ces exigences. "Le ministre de l'Immigration, Ahmed Hussen, a déclaré mercredi.

"Nous avons donc écouté."

Le total pour 2018 représentera toujours moins de 1% de la population totale du Canada. Le plus grand nombre d'immigrants accueillis dans le pays en une seule année reste à un peu plus de 400 000, un record  in 1913.


896/5000

La classe économique, qui comprend des personnes telles que les aides familiales, les ouvriers qualifiés et les professionnels, devrait continuer à représenter la plus grande part, suivie de la classe familiale (parents, grands-parents, enfants), puis des réfugiés et autres cas humanitaires.

En 2017, l'objectif était d'amener 300 000 nouveaux résidents permanents au Canada, dont près de 58% appartenaient à la classe économique.
La catégorie de la famille représentait environ 28% de l'objectif global cette année, tandis que les réfugiés et les cas humanitaires représentaient 14% de plus.


Hussen, ministre canadien de l'immigration
M. Hussen a récemment déclaré que 300 000 arrivées par an deviendraient «la nouvelle norme» pour le Canada, qui doit faire face au vieillissement de la population active et à la baisse du taux de natalité.

Selon le ministère des Finances, le nombre de Canadiens en âge de travailler pour chaque personne âgée devrait passer de 4,2 en 2015 à 2,7 en 2030.

Still short of recommendations

Just over two years ago, the federal government’s economic advisory council — a group of external experts advising  Finance Minister Bill Morneau - a dévoilé une série de recommandations présentant des solutions possibles, l'une d'entre elles consistant à augmenter les niveaux d'immigration de 50% (de 300 000 à 450 000 personnes par an) au cours des cinq prochaines années.

Les auteurs d'un récent rapport du Conference Board du Canada ont toutefois soutenu que, si 450 000 personnes sont à la fois nécessaires et réalisables, il serait préférable d'atteindre ce chiffre d'ici 2025 «étant donné la faible probabilité que le gouvernement fédéral dispose de monter l'immigration aussi rapidement. "

Conclusion

Ces réfugiés sont traités dans un flux distinct de ceux qui demandent l'asile d'outre-mer et ne représentent qu'une petite fraction du nombre total d'immigrants. Mais Rempel a noté que les délais d'attente à la Commission de l'immigration et du statut de réfugié, qui détermine qui est admissible à présenter une demande d'asile, ont lengthened considerably et le système est gravement en retard.

Cet excellent article a été écrit par: Monique Scotti Journaliste nationale en ligne, Politics Global News

Merci

Jean Louis Racine, attorney

jeanlouis@racine-legal.com