Les entreprises canadiennes ont signalé 468 000 offres d’emploi dans la

Les entreprises canadiennes ont déclaré 468 000 offres d'emploi au troisième trimestre, en hausse de 62 000 (+ 15,1%) par rapport au troisième trimestre de 2016. Le taux global de l'offre d'emploi a augmenté de 0,3 point de pourcentage pour s'établir à 2,9%.

Le taux de postes vacants représente le nombre de postes vacants exprimé en pourcentage de la demande de main-d’œuvre; c'est-à-dire la somme de tous les emplois occupés et vacants.

Les postes vacants pour des postes permanents représentaient 80,2% de l’ensemble des postes vacants au troisième trimestre, en hausse par rapport à 78,5% au même trimestre de l’année précédente.

Variation d’une année sur l’autre du nombre de job vacancies

Il s’agissait du quatrième trimestre consécutif avec des augmentations d’une année sur l’autre du nombre de postes vacants et du taux de postes vacants. Comme au deuxième trimestre de 2017, les augmentations des postes vacants d'une année à l'autre ont été généralisées dans l'ensemble des provinces, des secteurs industriels et des professions.

Comparativement au deuxième trimestre de 2017, le nombre de postes vacants au Canada (non désaisonnalisés) a augmenté de 1,6%, tandis que le taux de postes vacants était inchangé, l'emploi salarié ayant également augmenté. À titre de comparaison, le nombre de postes vacants a diminué entre les mêmes trimestres en 2015 et a augmenté entre les mêmes trimestres en 2016.

Le Québec et la Colombie-Britannique en tête de la croissance des emplois vacants

Par rapport au même trimestre de l'année précédente, le nombre de postes vacants au troisième trimestre de 2017 a augmenté dans neuf provinces, principalement au Québec et en Colombie-Britannique, alors que les postes vacants ont diminué à Terre-Neuve-et-Labrador. Dans les territoires, les postes vacants ont augmenté au Yukon, alors qu'ils ont peu varié dans les Territoires du Nord-Ouest et au Nunavut. Des changements similaires ont été observés pour le taux de postes vacants dans les provinces et les territoires.

Employeurs dans Quebec reported 87,000 job vacancies au troisième trimestre, en hausse de 21 000 (+ 30,6%) par rapport au même trimestre de l’année précédente. Dans le même temps, le taux de postes vacants a augmenté de 0,6 point de pourcentage pour atteindre 2,5%, soit la plus forte augmentation d'une année à l'autre de cette province depuis la publication des données en 2015. La croissance des emplois vacants a été généralisée dans tous les secteurs, le secteur manufacturier en tête. Les emplois vacants ont augmenté dans toutes les régions, notamment dans la région économique (RE) de la Capitale-Nationale, qui comprend la ville de Québec, suivie de Montréal.

Nombre de postes vacants aux deuxième et troisième trimestres de 2015, 2016 et 2017

Selon l'Enquête sur la population active (EPA), l'emploi au Québec a augmenté de 2,2% entre le troisième trimestre de 2016 et le troisième trimestre de 2017, comparativement à une croissance de 2,0% à l'échelle nationale. Dans le même temps, le taux de chômage est passé de 7,0% à 6,0%, alors que moins de personnes cherchaient du travail. Au cours de la même période, le rapport entre le nombre de chômeurs et le nombre de postes vacants a diminué au Québec, suggérant un resserrement relatif du marché du travail.

En Colombie-Britannique, les emplois vacants ont continué d'augmenter au troisième trimestre, affichant une hausse de 16 000 (+ 20,2%) par rapport à l'année précédente. Le taux de postes vacants a également augmenté pour atteindre 4,2% au troisième trimestre, contre 3,6% le même trimestre un an plus tôt et le taux le plus élevé du pays. La plus forte augmentation des postes vacants a été enregistrée dans les secteurs du transport et de l’entreposage, suivis des services d’hébergement et de restauration. La Colombie-Britannique affichait le ratio de chômage / vacance le plus faible de toutes les provinces.

Variation du nombre de postes vacants entre le troisième trimestre de 2016 et le troisième trimestre de 2017, par province et territoire

Il y avait 11 000 (+ 6,1%) postes vacants de plus en Ontario au troisième trimestre par rapport au même trimestre de l'année précédente. Au cours de la même période, le taux de postes vacants a augmenté de 0,2 point de pourcentage pour atteindre 3,0%. Les emplois vacants ont augmenté notamment dans les domaines de la santé et de l'assistance sociale, ainsi que dans le secteur manufacturier. En revanche, les postes vacants ont diminué dans les services professionnels, scientifiques et techniques. Dans la province, ce sont les postes d’urgence de Hamilton -Niagara Peninsula et de Kitchener-Waterloo-Barrie, qui ont connu la plus forte augmentation des postes vacants. Les postes vacants à Toronto ont peu varié après quatre trimestres consécutifs d'augmentation d'une année à l'autre.

Le nombre de postes vacants en Alberta a augmenté de 9 400 (+ 21,3%) au troisième trimestre et le taux de poste vacant a augmenté de 0,4 point de pourcentage par rapport à l'année précédente, pour atteindre 2,7%. Le nombre de postes vacants a augmenté dans la majorité des 20 secteurs industriels, les plus fortes augmentations ayant été enregistrées dans la construction, le transport et l’entreposage, ainsi que dans les industries extractives, les carrières et l’extraction de pétrole et de gaz. Les emplois vacants ont augmenté partout dans la province, sauf dans la région économique d'Edmonton, où ils ont peu changé.

Les employeurs de Terre-Neuve-et-Labrador ont déclaré 500 postes vacants de moins (-12,9%) au troisième trimestre par rapport au même trimestre de l'année précédente. Dans le même temps, le taux de postes vacants a diminué de 0,3 point de pourcentage pour atteindre 1,6%, le taux le plus bas du pays. Au cours de la même période, l’EPA a montré que le taux de chômage était passé de 13,0% à 15,2%. Les postes vacants ont diminué dans plusieurs secteurs, notamment les soins de santé et l'assistance sociale.

Jean Louis Racine

jeanlouis@racine-legal.com